L’hypnose et l’insomnie

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnohypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Richard Blond en 2017

L’hypnose et l’insomnie

L’insomnie est devenue dans notre société une pathologie de plus en plus courante. En effet, on peut observer qu’actuellement environ soixante-dix pour cent des français déclarent se réveiller la nuit et que quarante pour cent déclarent avoir un problème d’insomnie. Au final soixante-sept pour cent se sentent encore fatigués au réveil. Que fait-on pour ces personnes
qui se trouvent souvent en grande détresse ? Qui les prend en charge ? Nous verrons dans ce dossier ce qu’est exactement l’insomnie et sous quelle forme elle se présente, ainsi que les conséquences. Souffrir d’insomnie chronique provoque divers types de conséquences.

Tout d’abord, de la fatigue en journée. Cela se traduit souvent par une léthargie mentale et des problèmes de concentration et de mémoire. La motivation est aussi diminuée et un grand effort est requis pour accomplir ce qui est habituellement une tâche simple. La maladresse physique peut aussi rendre plus vulnérable aux accidents (accidents de la route, accidents du travail…). La prise en charge, est souvent faite par le médecin généraliste, c’est souvent la première personne que l’on rencontre. Mais Il semblerait que beaucoup de médecins généralistes se sentent démunis face à cette problématique, car cette pathologie leur demande une grande investigation, et leur prend beaucoup de temps c’est pourquoi ces consultations se soldent souvent par la simple prescription de somnifères. Nous évoquerons également les centres du sommeil et les médecines douces les plus fréquemment utilisées.

Pour ce qui est de la médication nous aborderons le mode d’action du somnifère et les résultats qu’il apporte. Nous verrons ensuite la place de l’hypnose au travers de divers articles et témoignages. Son efficacité avec des résultats rapides. L’effet bénéfique peut se faire ressentir dès la première séance. Selon les études, entre 50 % et 85 % des personnes voient leur sommeil (durée d’endormissement et qualité) s’améliorer après deux séances. Il faut compter deux à cinq séances, espacées d’une à deux semaines, mais jusqu’à une dizaine en cas de troubles complexes ou installés depuis longtemps. (André : je souffrais d’insomnie je ne dormais que 3h par nuit voir moins ou même pas du tout pour certaines. Après mes 3 séances je dors maintenant 7h en moyenne.).

Je vous proposerais ensuite mon analyse ainsi que la construction d’une séance pour un type d’insomnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.