Les apports de la neurobiologie aux protocoles d’hypnose pour mincir

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnohypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Isabelle Massing en 2018

Les apports de la neurobiologie aux protocoles d’hypnose pour mincir

Le surpoids et l’obésité sont des problèmes d’actualité de plus en plus répandus dans notre société.

Pour cette raison, et aussi parce que je suis moi-même concernée, j’ai décidé d’étudier la question pour en comprendre les mécanismes sous-jacents.

Mon but est de trouver ce qui pousse les individus à consommer au-delà de leurs besoins physiologiques, et de proposer des solutions pour y remédier.

De nombreuses « recettes miracles » sont proposées sur le marché mais avec un taux d’efficacité plutôt mitigé et des prix pas toujours très abordables pour tous.

L’hypnose, très efficace pour accéder aux capacités insoupçonnées de notre inconscient à trouver des solutions, obtient des résultats intéressants dans ce domaine, pour en traiter la partie psychoémotionnelle et comportementale. Mais pour certains sujets, il semble que d’autres paramètres entrent en jeu, qu’il reste encore des pistes à explorer….

La piste qui m’intéresse aujourd’hui est celle de la Neurobiologie, qui nous apprend comment fonctionne notre cerveau.

Mon étude porte sur les apports de la Neurobiologie aux protocoles d’Hypnose pour Mincir, avec pour objectif d’offrir un protocole encore plus complet que ceux déjà existants, en y intégrant des données de la neurobiologie, pour compléter et non-pas remplacer ces protocoles et j’insiste sur ce fait. La gestion par l’hypnose des aspects psycho-émotionnels et comportementaux des pathologies en lien avec les addictions alimentaires et les surcharges pondérales, est un des éléments clé de la réussite qu’il faut garder absolument.

Pour la neurobiologie c’est parce que la chimie de notre cerveau est perturbée que nous avons des émotions négatives, du stress, des angoisses, des comportements addictifs, des fringales irrépressibles, ….

Nous verrons le rôle primordial des Neurotransmetteurs et l’importance capitale de leur maintien en équilibre pour une santé physique, psychique et émotionnelle optimales.

Si, pour pallier à ses carences, notre cerveau régule nos émotions et comportements en nous envoyant des « messages impératifs » contre lesquels nous ne pouvons lutter par la simple volonté, sous forme de fringale ou de compulsion, alors pourquoi ne pas se servir du pouvoir de l’hypnose ?

Sa puissance d’action sur l’inconscient pour rééquilibrer les neurotransmetteurs, de manière 100% naturelle, permettrait un accès à une solution pour tous, sans effets secondaires.
Puisque l’Hypnose permet de soulager, de soigner, d’améliorer santé et bien-être, et qu’on peut « ordonner » à un membre qui ne fonctionne plus de retrouver sa mobilité, alors il me semble que de la même manière on peut demander au cerveau de rééquilibrer ses neurotransmetteurs carencés.

Les carences seront identifiées au préalable, lors de l’anamnèse, par des questionnaires mis au point par des scientifiques, et double-contrôlés par Signaling.

Ce protocole proposé ici s’applique aux troubles du comportement alimentaire, mais peut s’élargir à de nombreux autres domaines d’application, pour traiter les diverses formes d’addictions, des maladies, des phobies, des allergies et pratiquement tous les domaines ou l’hypnose intervient, et où le dérèglement de la chimie du cerveau est en cause, en complément des séances d’hypnose traditionnelles, pour renforcer ou compléter leur action et en optimiser l’efficacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.