L’Hypnose au service de la DMLA

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Monique Richomme en 2017

L’Hypnose au service de la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une atteinte de la macula, zone centrale de la rétine permettant la vision fine ou centrale, nécessaire à la lecture, la reconnaissance des détails ou des visages, la conduite. Ainsi la DMLA peut entraîner une tache floue au centre du champ visuel, mais laisse habituellement intacte la vision périphérique ou latérale. Cette affection des yeux peut apparaître dès l’âge de 50 ans et concerne aujourd’hui plus d’un million de Français. A 80 ans, elle atteint une personne sur deux.

Il existe deux formes de DMLA :

1. La DMLA de forme humide, dite néovasculaire ou exsudative :
Elle se caractérise par une évolution brutale, souvent en quelques jours, et nécessite une prise en charge médicale urgente. Des injections répétées d’anti-VEGF directement dans l’œil permettent de stopper la progression de la maladie. Néanmoins, après plusieurs années de traitement, il est fréquent de voir une DMLA de forme humide évoluer vers une forme atrophique.

2. La DMLA de forme atrophique (ou « sèche avancée »)
Elle se caractérise par une évolution lente, souvent difficile à déceler par le patient lui-même et, lorsqu’il en prend conscience, le processus est déjà avancé. Il n’existe pas de traitement pour guérir les dommages constatés par cette dégénérescence. Elle ne conduit pas à la cécité totale, mais, avec l’évolution de la maladie, pénalise la vie quotidienne de façon grandissante.

Différents témoignages attestent des difficultés rencontrées : pertes d’autonomie qui entraînent une perte de repères, fragilisent la confiance en soi et génèrent des troubles de l’humeur, l’isolement, le repli sur soi. Cela peut avoir un impact important sur la vie sociale, familiale, culturelle.

L’annonce de la maladie est souvent vécue de façon traumatique. Ainsi, l’apport de l’hypnose est très important aussi bien au niveau physiologique, psychologique, que dans la vie sociale :
– Au niveau physiologique, les séances d’hypnose permettent à la vision
périphérique restée intacte de prendre le relais de la vision centrale déficiente : cette reprogrammation donne au patient une nouvelle possibilité de voir les visages, les couleurs et d’appréhender à nouveau la lecture et l’écriture.
– Au niveau psychologique, l’hypnose permet d’identifier les traumatismes liés à la maladie, favorisant ensuite un accompagnement thérapeutique.
– Au niveau de la vie sociale, l’hypnose positionne le patient en vainqueur et en acteur de sa réussite, ce qui lui permet de conduire à nouveau sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.