Phobies scolaires enfants, adolescents, parents & l’hypnose

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnohypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Ouafae Chaki Boucetta en 2017

Phobies scolaires enfants, adolescents, parents & l’hypnose

« Maman, j’ai mal au ventre, je veux aller à l’école mais je ne peux pas ». Loin du simple caprice ou du rejet de l’école par paresse, la phobie scolaire ou « Refus Scolaire Anxieux» est un trouble qui se manifeste par des crises d’angoisses plus ou moins importantes dès lors qu’il s’agit d’aller à l’école ou au lycée.

Il n’existe pas des statistiques exactes (< 2%), mais il en reste que c’est un problème très important et ce d’autant plus qu’il est souvent ignoré. La phobie scolaire est encore à l’heure actuelle un problème méconnu, sous-évalué, parfois complexe à détecter parce que simplement, c’est un problème qu’on ne regarde pas.

Les causes de la phobie scolaire peuvent être multiples et dépendent de l’histoire personnelle et familiale de chaque enfant : humiliation, harcèlement à l’école, la pression du système globale, la pression des professeurs, la pression des élèves entre eux …

Sont tous des facteurs déclencheurs de la phobie scolaire. Avec les exigences de la société moderne d’aujourd’hui, beaucoup d’enfants ou d’adolescents peuvent avoir occasionnellement et particulièrement à la rentrée, une certaine anxiété, une peur d’aller à l’école qui passée les premiers jours et une période d’adaptation, disparaît sans qu’il y ai lieu de s’en alarmer alors que certains ne peuvent plus supporter les exigences imposées par l’école qui devient pour eux, un milieu de souffrance.

Sur le plan de développement de l’enfant, la scolarisation repose toujours sur deux principes :

– La séparation du milieu familiale.

– L’acquisition d’apprentissage.

La phobie scolaire n’apparait pas à un âge particulier, mais plutôt à chaque nouvelle étape de la scolarité ou changement de cycle : entrée en primaire, au collège, au lycée.

Sur le plan physique, la phobie scolaire entraîne des troubles relativement importants comme des douleurs abdominales, des vertiges, des sueurs froides, des nausées et même des vomissements ou une perte de conscience alors que sur le plan psychologique, elle engendre un état de mal être qui peut mener à une dépression plus ou moins grave, d’autant plus qu’il aura du mal à se concentrer et à se sentir à l’aise en classe.

Au moment d’aller à l’école, l’enfant manifeste une peur panique, paralysante, symptôme d’une souffrance psychologique majeure. Pour affronter la phobie scolaire, il est nécessaire de fournir autant d’effort de la part des parents que de l’enfant concerné.

L’hypnose permet d’accompagner l’enfant ou l’adolescent dans un travail psychologique et le soulager de ce qu’il endure. L’hypnose et l’auto-hypnose lui permettront :

➢ D’apprendre à baisser leur stress et angoisse.

➢ De stopper leurs ruminations.

➢ D’apprendre à gérer un pic de stress et à maitriser leurs hyperventilations qui explique les attaques paniques.

➢ De se défaire des contraintes liées à l’environnement scolaire.

➢ De changer au niveau inconscient la perception ou les émotions qui sont associées à l’école, qui sont liées à la cause traumatisante de cette phobie (Harcèlement, humiliation….).

➢ D’évacuer la pression engendrée par la peur de l’échec, ou l’esprit de compétition entre les élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.