Maladie d’Alzheimer : Apport de l’hypnose pour accompagner les patients

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Caroline HEREL en 2020

Maladie d’Alzheimer : Apport de l’hypnose pour accompagner les patients

Le mot « Alzheimer » est un mot que nous entendons de plus en plus. Il est souvent utilisé en référence à des petits problèmes de mémoire, sans véritable rapport avec la « maladie d’Alzheimer ». Celle-ci est loin de se résumer à de simples oublis. C’est une maladie à part entière. Cependant, tout est question de point de vue : les pays asiatiques considèrent que « Alzheimer » n’est pas une maladie, ils en décrivent les symptômes comme normaux et naturels chez les personnes âgées.

La vieillesse est une construction sociale au même titre que l’adolescence. Mais qu’est-ce qu’une vie finalement ? Une vie, c’est comme un livre : l’histoire commence au premier souffle et se termine au dernier. Pour certaines personnes, la maladie d’Alzheimer fait partie des derniers chapitres. Cette histoire est importante tant que le livre n’est pas terminé. Dans ces derniers chapitres, les émotions y sont très présentes. L’hypnose y trouve alors toute son utilité, en tant qu’outil merveilleux de communication, dans la relation à l’autre. Elle apporte de la lumière pour éclairer ce livre, afin de mieux lire ces derniers chapitres. Il faut restaurer une relation naturelle avec nos aînés, l’âge ne doit pas être un obstacle.

La souffrance des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer s’étend bien au-delà des problèmes cérébraux. La maladie génère de vraies répercussions au sein de l’environnement psycho-social de la personne. Ces personnes ont du mal à conserver une réelle identité, car celle-ci est souvent réduite à l’étiquette « Alzheimer », avec tous les troubles cognitifs qui y sont associés. Elles souffrent souvent d’anxiété, d’angoisse, car elles ne reconnaissent pas le monde dans lequel elles vivent.

Les personnes âgées, et en particulier celles qui sont atteintes de maladies dégénératives comme Alzheimer, ont longtemps été les oubliées de l’hypnose, alors qu’elles sont elles aussi hypnotisables.

Pour accompagner une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, il faut connaître un minimum la maladie, et la comprendre, avec ses symptômes, ses répercussions sur le comportement des malades, ses conséquences, son évolution. Il faut comprendre la personne, comprendre ce qu’elle peut ressentir, ce qu’elle vit, pour mieux l’accompagner. Et pour cela, il faut commencer par rentrer dans « son monde ».

L’hypnose est l’une des nombreuses approches non médicamenteuses qui existent pour apporter un mieux-être à ces personnes. Beaucoup pensent que les malades d’Alzheimer sont incapables de penser ou de s’émouvoir. Or, les émotions sont au contraire très prégnantes chez ces personnes. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles l’hypnose a toute son utilité pour les accompagner. L’importance de la relation à la personne est le vecteur de la thérapie. Le thérapeute commence par créer une alliance avec elle, en entrant dans son « monde ». Le « toucher » des mains, par exemple, est très important et rassurant chez le malade Alzheimer. Les types d’induction diffèrent suivant le stade de la maladie. L’hypnose permet de révéler les ressources de la personne en souffrance, car celles-ci sont souvent cachées derrière les troubles si démobilisants de la maladie.

Étant donné que le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, et maladies apparentées, ne fait qu’augmenter, il devient nécessaire, dans nos sociétés actuelles, d’utiliser des pratiques comme l’hypnose.

La maladie est pour l’instant encore incurable malgré les récentes avancées. De nombreuses études sont faites pour qu’on puisse un jour guérir de la maladie d’Alzheimer. En attendant, parmi les approches non médicamenteuses, l’hypnose permet d’apporter du bien-être aux personnes, afin qu’elles vivent le mieux possible les derniers chapitres de leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.