L’hypnose pour soulager les douleurs neuropathiques du handicap moteur

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par ARMELLE ROUFFIGNAC en 2021

L’hypnose pour soulager les douleurs neuropathiques du handicap moteur

En 2007, 24 % de la population de la population active (15-64 ans) en résidence à domicile est touchée par le handicap, et ce sont 5,8 % de la population active affects par un handicap moteur
(difficultés à se déplacer ou à effectuer certains gestes ou mouvements), associés ou non à d’autres handicaps.

Pour ces personnes concernés par le handicap moteur, apparaissent et s’installent des douleurs associées et leurs différents degrés d’intensité.

Il se trouve d’ailleurs que dans le cas de certaines maladies dont la fréquence augmente sur ces dernières décennies (maladies auto-immunes, neurodégénératives, orphelines -sclérose en plaque, Leucodystrophie…), en plus d’un handicap moteur résultant, les sujets sont affectés de douleurs nociceptives et neuropathiques, et celles-ci peuvent présenter une forme aiguë ou chronique.

Dans le cadre de la médecine contemporaine, le traitement de la douleur vise traditionnellement les douleurs nociceptives, calmées par les anti-inflammatoires et antalgiques traditionnels. Ces médicaments sont inefficaces pour les douleurs neuropathiques, soignées à base d’opioïdes, antidépresseurs tricycliques, certains anti-épileptiques, opiacées, lidocaïne, faibles ou forts aux effets secondaires lourds et pour lesquels la stabilisation du traitement peut être longue, voire impossible à atteindre, et l’état du sujet reste souvent douloureux et son apaisement incertain.

En conséquence de cela et de la politique de prise en charge de la douleur récemment déployée au niveau national, la médecine contemporaine s’intéresse de plus en plus à des pratiques alternatives et complémentaires de soin de la douleur (kinésithérapie, ostéopathie, posturologie, acupuncture, naturopathie, orthophonie, ergothérapie, etc..)

Le sujet de la douleur est souvent traité en hypnose, et les séances et protocoles les plus courants s’adressent à des douleurs aiguës et essentiellement nociceptives (anesthésies et sédations au bloc opératoire ou en salle de soins)

Les douleurs neuropathiques sont moins communément traitées. Il existe en effet assez peu de documentation ou de publications sur le sujet disponibles sur internet ou en publication .
L’hypnose intervient essentiellement à ce jour comme un outil qui associé à une autre pratique (chirurgie pour la douleur, kinésithérapie pour le mouvement, psychothérapie pour le stress et les angoisses) mais rarement en tant qu’outil de premier choix pour une soin s’adressant à ces douleurs neuropathiques.

Or les recherches en neurosciences se poursuivent, et les découvertes dans ce domaine mettent en évidence, de manière scientifique, l’efficacité de l’hypnose sur la perception de la douleur, et l’effet positif de la pratique de l’auto-hypnose sur l’impact de la douleur ressentie sur la vie des sujets concernés.

Il s’agit donc ici de présenter les outils disponibles pour permettre aux sujets, via un accompagnement hypnothérapeutique, et l’apprentissage de l’autohypnose, de ‘dompter’ ces douleurs, les transformer en sensations acceptables et supportables faisant partie intégrante de leur vie, et d’apporter à nouveau dans leur quotidien une certaine forme de mouvement, disparue progressivement depuis l’apparition de ces douleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.