L’HYPNOSE ET LE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Farida OUKAKI en 2021

L’HYPNOSE ET LE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est une maladie mentale qui affecte les personnes
qui ont été victimes d’un traumatisme ou qui en ont été témoins. Le traumatisme réel ou éprouvé
peut engager une mort violente, des blessures graves ou des violences sexuelles ou physiques
(toutes les personnes exposées à un traumatisme ne développent cependant pas
nécessairement le TSPT).
Il touche aussi bien les adultes que les enfants et peut survenir des mois ou voire des années
après l’exposition au traumatisme, ce qui le rend difficilement reconnaissable à postériori.
Il faut savoir que le TSPT peut atteindre des personnes qui n’ont pas fait l’expérience directe d’un
traumatisme, mais qui ont pris connaissance de l’expérience traumatique d’un membre proche de
leur famille ou d’un ami ou qui ont été exposées de manière répétée aux détails d’un événement
traumatique vécu par d’autres personnes (traumatisme transmis par personne interposée).
Le TSPT qui découle d’un traumatisme change la vie de la victime et le brise à jamais avec son
passé. Souvent avant de diagnostiquer cette maladie les sujets sont mis dans la catégorie
Dépressifs et sont généralement sous traitement d’antidépresseurs. Hélas ce pansement ne
permet nullement au malade d’évacuer le traumatisme et enferme le sujet dans une boite à
Pandore, qui le jour où elle est ouverte risque de créer une explosion difficile à maitriser.
Avec les années grâce au thérapie cognitivo-comportementale, les désensibilisations avec
mouvements oculaires et les suivis psychologiques, on a permis aux traumatisés d’éliminer pour
certains l’intégralité de leur souffrance mais nous n’avons pas encore finis d’évoluer à ce sujet.
Dans mon mémoire j’ai choisi de traiter du TSPT car nous sommes aujourd’hui en mesure d’aider
les malades à reprendre une vie quasi normale lorsque le traumatisme est soigné dans les
premières heures (attentats par exemple).
Nous avons toutefois encore beaucoup à faire pour aider les traumatisés non visibles tels que les
enfants maltraités les femmes battues et toutes les personnes qui au sein de leur famille
subissent des traumatismes qui ne sont pas visibles mais qui entache définitivement le quotidien
de ces victimes.
L’hypnose a une place de choix en complément d’un suivi psychologique car il donne un moyen
accessible d’évacuer ou de changer l’angle de vue de ce traumatisme et le rendre moins
douloureux donc plus gérable.
Afin de libérer le sujet de ses angoisses et de ses troubles traumatisants, la Ritmo ou l’EMDR
sont des outils très adaptés pour guérir certains TSPT en un temps très court.
Les thérapeutes qui utilisent ces méthodes constatent que le sujet redevient maitre de ses
émotions et reprend le dessus. Ces techniques sont l’avenir du soin dans le TSPT à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.