l’état de stress post traumatique du combattant

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Jean michel ENGELS en 2021

l’état de stress post traumatique du combattant

Parce que tous les combattants, grand merci, ne meurent pas sur les théâtres d’opération extérieure, il est de notre devoir d’aider et de soulager ceux qui reviennent parfois meurtris dans leur chair et dans leur âme.
Très souvent évoqué, l’état de stress post traumatique (ESPT) de guerre est un fléau silencieux qui touche aujourd’hui 10% de nos combattants. Bien que la majorité des traumas soient issus de l’armée de Terre, plus exposée aux combats rapprochés, il n’est pas à exclure que vous en rencontriez de la Marine ou l’armée de l’Air. L’ESPT est aujourd’hui bien connu et bien dépisté. Les malades sont suivis par le service de santé des armées et épaulés par leurs camarades d’armes et les associations d’aide aux blessés.
Le « trauma » est une rencontre accidentelle avec la mort. Pourtant nous pourrions penser qu’un soldat est formé et préparé à cette rencontre. Force est de constater que nul ne sait comment il réagira face à l’indicible, à l’effroi. Qu’il donne la mort, qu’il pense mourir ou qu’il reste spectateur de vision morbide, le combattant ne sait jamais quel sera sa résilience face à la mort ou à un événement brutal. Une partie de son être est resté là-bas, depuis il est dissocié de sa réalité. Il conviendra au thérapeute de comprendre ce mécanisme pour en comprendre la logique de guérison. Parfois passés entre les mailles du filet de la détection ou simplement victime de l’ESPT après la radiation des contrôles, il sera de votre responsabilité, en complément de votre accompagnement, de déclarer votre client/patient aux services compétents (service de santé des armées, office national des anciens combattants, cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre).
Ce mémoire aborde, au-delà de l’ESPT, l’organisation de l’armée de Terre. Pour bien comprendre un soldat, il est utile de connaître son environnement, ses ancrages et ses codes. Cette connaissance vous permettra de renforcer votre lien accompagnant-patient indispensable à la thérapie hypnotique. Au-delà de mon approche et de ma vision de l’accompagnement approprié, nous aborderons un cas concret de militaire atteint d’ESPT.
Après 32 ans de service au sein de l’armée de Terre dont une partie spécialisée dans la détection et le suivi des soldats en ESPT, il m’a paru évident d’ouvrir des pistes d’accompagnement par l’hypnose de nos combattants revenus abîmés par l’effroi de théâtres d’opération. Ce mémoire permettra aux hypnothérapeutes de l’ECH d’appréhender les leviers possibles liés à l’état de militaire. D’une part par la compréhension du fonctionnement du militaire et par l’idée de densification de l’être pour lui et son environnement social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.