LES TOUBLES « DYS » ET L’HYPNOSE

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Diana MARIE-SAINTE en 2021

LES TOUBLES « DYS » ET L’HYPNOSE

Depuis quelques années, on a pu constater une augmentation du nombre de personnes ayant des troubles dys. Environ 8% des enfants en âge scolaire seraient touchés.
Cette augmentation s’expliquerait par l’accroissement du nombre de prématurés mais aussi par la sédentarisation, la formation des professionnels scolaire et de santé dans la détection des troubles, ainsi qu’à l’information du public sur le sujet.
La dysgraphie, la dyscalculie, la dysorthographie, la dyspraxie, la dyslexie, la dysphasie et le trouble attentionnel avec ou sans hyperactivité (TDAH) sont des troubles neurodéveloppementaux. C’est-à-dire qu’ils concernent des anomalies de la structure ou du fonctionnement cérébral sur un cerveau en développement. Ils se caractérisent essentiellement par des difficultés dans les apprentissages. Ils sont souvent détectés par l’équipe enseignante et peuvent être confondus avec des troubles psycho-affectifs découlant d’évènements en lien avec l’environnement socio-familial.
Dans l’un et l’autre cas, les diagnostics posés peuvent engendrer la stigmatisation des enfants du fait de leurs difficultés mais aussi des dispositifs qui peuvent être mis en place afin de leur faciliter la vie. Leurs difficultés sont ainsi visibles par les autres et peuvent les conduire à entrer dans le champ du handicap par la mise en place de moyens de compensations. Ce qui a pour conséquences de créer de l’anxiété, une perte de l’estime de soi, une diminution de la confiance en soi et parfois même la survenue de conduites addictives.
Ces enfants grandissent avec leurs difficultés et s’ils n’ont pas appris à les compenser et à utiliser leurs ressources, ils se retrouvent avec les mêmes difficultés à l’âge adulte.
Cependant, à l’instar d’autres techniques non conventionnelles, l’hypnose est une méthode complémentaire aux différents suivis médicaux et de rééducation permettant de soulager les conséquences de ces troubles tout en les vivant mieux.
L’émergence de la neuroplasticité permet de penser également que les troubles peuvent être diminués par la création de nouveaux chemins neuronaux. L’hypnose possède cette faculté, tout comme elle peut agir sur les aspects biologiques et physiologiques du corps en passant par le cerveau via l’inconscient.
Ainsi l’hypnose permet à ces personnes de mieux vivre leurs troubles et de prendre conscience des nombreuses autres ressources et capacités qu’elles possèdent en elles et qui ne demandent qu’à émerger et être mises en valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.