Le trac et vous

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Gregory DEMAILLY en 2017

Le trac et vous

Il n’est pas rare de rencontrer autant de caractérisations du trac qu’il y a d’individus
artistes ou néophytes en souffrant et acceptant d’en reconnaître la souffrance. Néanmoins
des catégories se distinguent parmi les verbatim évoqués non sans une certaine confusion
des genres et des significations. Afin de mieux cerner la terminologie et la symptomatologie
de ce trouble, je propose pour débuter ce mémoire de dresser une liste des sentiments ou
des sensations se réclamant du terme « trac » et de ses effets.
Puis en passant en revue de façon non exhaustive différents moyens d’action (thérapies) et
d’adaptation (coping) déjà en place, notamment à la lumière de la psychologie scientifique,
brièvement de la psychanalyse et d’une approche plus métaphysique, nous verrons
comment l’hypnose thérapeutique peut apporter une grille de lecture systémique du trouble
en question et fournir au hypnothérapeute une sélection non exhaustive d’outils les mieux adaptés
à chaque individu.
Postulat : le trac des artistes est ici envisagé comme un stress aigu ponctuel
caractérisé par une perte de contrôle et un état d’hypervigilance, par opposition au
stress chronique aux effets dévastateurs sur la santé, lui-même caractérisé par une
exposition longue et répétée. Le stress aigu est donc induit par des évènements ou
des situations spécifiques et occasionnelles pour lesquelles le sujet perçoit peu ou
pas de contrôle et menaçant son ego7
. Le stress aigu nécessitant une approche tout à
fait différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.