La confiance en soi

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Marie Pascale GAUTREAU en 2019

La confiance en soi

La confiance en soi : une source de bien-être
Pour le Larousse, la confiance en soi est “le sentiment, la conscience que l’on a de sa propre
valeur et dans lesquels on puise une certaine assurance”.
La confiance en soi désigne le fait de croire en ses capacités et en ses ressources pour faire face
à une situation donnée.
Cette force permet entre autres, d’être plus efficace, de faire ses propres choix, de prendre des
risques, d’être heureux, d’explorer de nouveaux territoires et de savoir se battre quand c’est
nécessaire .
Le manque de confiance en soi est très répandu et a souvent un impact négatif sur la vie
sociale et psychique de l’individu. Par exemple, cela favorise un sentiment d’insécurité et de malêtre allant parfois à se mettre en mauvaise santé.
Des éléments peuvent favoriser un manque de confiance en soi : des croyances négatives sur soimême, des processus inconscients liés à des émotions négatives, des souvenirs liés à des échecs
et de l’habitude à ne pas agir. Il en résulte parfois des comportements à se trouver des excuses
sur le fait de ne pas assumer les conséquences de ses actes. Cette spirale diminue la confiance
en soi.
Pour inverser cette tendance, l’hypnose permet d’agir sur ces éléments, par exemple, en rendant
conscientes les croyances négatives afin de pouvoir agir dessus, en faisant émerger les processus
inconscients afin de les arrêter, en modifiant l’impact d’un échec sur la vie quotidienne ou encore,
en transformant un comportement automatique néfaste en comportement positif.
Lors d’une séance type, l’hypnotherapeute va tout d’abord demander au client ce qu’il veut
changer et il lui demandera de raconter des expériences passées afin d’identifier les causes de
perte de confiance en soi, ce qui va lui permettre de trouver la bonne démarche à suivre. Il est
nécessaire de récupérer en anamnèse une expérience positive qui peut devenir la première
marche du processus de restauration de la confiance en soi.
Après avoir élaboré un protocole, l’hypnotherapeute va placer le sujet en état hypnotique. Après
avoir accédé à l’inconscient, des changements positifs sont permis grâce à l’utilisation de la
suggestion directe ou indirecte, et de la métaphore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.