Hypnothérapie et état de stress post-traumatique chez les militaires

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnohypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Fabrice Roufino en 2017

Hypnothérapie et état de stress post-traumatique chez les militaires

Souvent, lorsque je débute une séance d’hypnose, je demande à la personne assise en face de moi de me parler d’elle, de ce qu’elle est plutôt que de ce qu’elle fait. Et puis, à cet instant, je suis devant une feuille blanche et mon tour est venu de me présenter et d’expérimenter cette introspection !

Alors, je pourrais dire que j’ai 46 ans, que j’étais policier, fier de mon métier et de la façon dont je l’exerçais… Je pourrais aussi parler d’une enfance heureuse, d’une adolescence banale et me vanter d’avoir toujours été d’une grande fidélité en amitié… Enfin, je pourrais conclure en confessant que l’hypnothérapie est la suite logique des évènements qui ont fait ma vie jusqu’à aujourd’hui…

Je ne suis pourtant ni un âge, ni un métier… Je ne suis pas non plus ce que j’ai été et encore moins ce que je serai !

Longtemps, J’ai ignoré ma vraie nature, j’ai ressenti un certain flou sur qui j’étais vraiment et cela me faisait peur… J’avais peur de ne pas exister assez, de ne pas avoir de valeur… Alors, je me suis créé une fausse identité rassurante. Et en développant cette fausse identité, je me suis éloigné de ma vraie nature. Alors, finalement, je vivais une vie d’apparence qui n’était pas la mienne et qui ne me convenait pas…

Aujourd’hui, je suis un homme qui assume du mieux qu’il peut ce qu’il est.

J’accepte de porter quelques blessures issues de mon enfance. J’accepte aussi qu’elles se rappellent parfois à mon bon souvenir, lorsque le contexte s’y prête. Trahison, rejet, injustice : même si vous me titillez encore quelques fois, maintenant, je vous connais, je vous reconnais et, finalement, je vous accepte avec de plus en plus de sérénité. J’accepte aussi les valeurs qui font celui que je suis. J’ai appris à connaitre ma capacité à aimer et à m’aimer, mon degré de tolérance, mon aptitude à l’honnêteté, ma propension à la fidélité (…).

Je ne suis, bien sûr, pas parvenu au terme de cette connaissance de l’homme que je suis mais je sais que je tends vers un réel équilibre, mon équilibre. Lorsqu’il m’arrive encore d’aller à l’encontre de mes vraies valeurs, quelque chose sonne faux, des émotions m’avertissent qu’il faut se recentrer sur l’essentiel. J’ai appris à identifier ces émotions et à les accepter. Elles ne sont plus des ennemies mais mes alliées.

Instinctivement, j’ai sans doute toujours été animé par une quête de sens, un besoin d’essentiel et, j’ai découvert que toutes les routes que j’ai parcourues au fil cette quête menaient à moi.

Il n’y a pas eu de hasard. Chaque étape de ma vie était un pas vers moi. Il y a eu de grands pas et d’autres plus petits. L’hypnothérapie est assurément une étape importante, peut-être même fondamentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.