Hypnose et Judiciaire, c’est judicieux ?

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Ghislaine GEORGES en 2019

Hypnose et Judiciaire, c’est judicieux ?

L’intention est de proposer une analyse des impacts d’une procédure judiciaire afin de disposer d’une connaissance des principaux effets psychologiques pour permettre de mieux pouvoir :
– Identifier le rapport potentiel de cause à effet entre les symptômes physiques et/ou psychiques pour lesquels le client vient consulter et l’implication dans une procédure judiciaire passée ou actuelle
– Accompagner le client pour vivre l’expérience judiciaire : o plusconfortablement
o plusefficacementenvuedel’issuedelaprocédure
o etpermettred’envisagerl’avenirplussereinementetpositivement
L’objectif de ce mémoire est double et peut être synthétiser dans ce titre plus explicite :
Comment l’hypnose peut agir en soutien et opportunité d’évolution
lors d’une procédure judiciaire.
Cet intitulé résume les deux objectifs qui portent sur « pendant » et « après » la procédure. Toutefois, il y en a un troisième qui concerne « l’avant » et sur lequel l’hypnose peut agir rétroactivement également très favorablement.
Ainsi cet « avant » est abordé dans l’analyse, même s’il ne fait pas l’objet de ce dossier.
L’étude des impacts est effectuée à tous les niveaux de la pyramide de Dilts, et la nouvelle programmation proposée pour chacun des niveaux est basée sur la confiance :
– Mission è Confiance dans son Objectif de Vie
– Identité è Confiance dans son Inconscient
– Valeurs è Confiance dans l’intention de son Inconscient
– Emotions è Confiance dans l’hypnose
– Capacités è Confiance dans son représentant juridique
– Comportements è Confiance dans ses ressources
– Environnement è Confiance dans le système judiciaire
Ce mémoire concerne autant les plaignants que les accusés, car une personne peut être mise en cause injustement, ce qui accentue les impacts psychologiques et troubles associés.
Gagner en confiance étant un sujet de prédilection et de grande efficacité de résultats avec l’hypnose, je suis optimiste dans la contribution de l’hypnothérapie pour alléger, voire positiver une expérience judiciaire qui peut dans certains cas être source de grande souffrance.
Ce thème hypnose et judiciaire est très peu développé et les quelques références trouvées ne portent que sur les enquêtes judiciaires qui sont hors champ de cette étude.
Cependant, avec le regain d’attention actuel sur l’hypnose en général, je suis également optimiste pour l’avenir avec une expansion prévisible des analyses et pratiques sur ce vaste domaine d’application du judiciaire si peu instruit à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.