Hypnose et hyperactivité vésicale idiopathique

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnohypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Stéphanie Bléjean-Galiot en 2017

Hypnose et hyperactivité vésicale idiopathique

Imaginez un monde où il vous est impossible de dormir une nuit entière sans devoir aller aux toilettes. Un monde où vous devez quitter constamment votre poste de travail pour aller uriner en quatrième vitesse sous peine de former une flaque d’urine à vos pieds devant vos clients et/ou collègues médusés. Un monde où vous êtes contraint de surveiller dans chaque lieu la proximité de toilettes pour vous préserver de la honte et autres pensées négatives, à craindre même aussi les rapports sexuels… de voir vos amis. Et peut-être même d’autres choses encore.

Ça y est ? Vous y êtes ?

Ce monde, c’est celui de plus de 600 000 personnes en France qui s’isolent un peu plus chaque jour tant sur le plan social que personnel et émotionnel.

Ce qu’ils ont ? Une « Incontinence par hyperactivité vésicale idiopathique », ou « vessie hyperactive », ou « petite vessie », ou « vessie peu musclée »…

Nombreuses sont les croyances et les noms associés à cette pathologie dont l’origine fait débat, mais reste non identifiée.

Ce que nous savons avec certitude en revanche, c’est que la perte de contrôle du besoin primaire d’uriner qu’elle engendre est très invalidante pour les clients touchés. Parfois même déprimante.

Ayant souffert de cette pathologie pendant plus de 2 ans, j’ai pu observer de très nettes améliorations des symptômes pendant ma formation à l’hypnose thérapeutique au sein de l’E.C.H. et même des périodes d’arrêt de la symptomatologie sans aucune autre action que de laisser faire les choses.

Je suis donc convaincue de l’aspect psychogène de ces troubles et vous invite à découvrir ici comment vous pouvez, vous aussi, contribuer à aider, grâce à l’hypnose et votre merveilleux potentiel, ces clients bloqués au premier stade de la pyramide des besoins à s’élever dans leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.