Hypnose et Apprentissage

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnohypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Gladys LECURIEUX-LAFAYETTE en 2019

Hypnose et Apprentissage

Etudier, c’est : Appliquer son esprit, son activité, à connaître un domaine, une discipline, à travers l’apprentissage. Celui-ci est l’ensemble des processus d’étude, par la pratique et
l’expérience, d’une connaissance, d’un savoir-faire et d’un savoir-être.

Comment faire en sorte qu’un élève s’engage activement dans cet acte d’étude, et comment lui transmettre les savoirs-faires indispensables, gagent d’un apprentissage réussi :
– être dans l’état interne adéquat pour apprendre et réussir,
– mettre en œuvre des stratégies d’apprentissage efficace,

Comment l’hypnose peut-elle contribuer à ces objectifs, tel est le propos du présent mémoire.

A travers la présentation de théories de « grands penseurs » de l’enfance : pédagogues, psychologues du développement, de l’attachement et de l’apprentissage, il se fait jour qu’un enfant ne peut vivre, et a fortiori apprendre, seul.

Conséquence : l’enfant s’insérant dans un milieu familial, social et culturel particulier, il n’est pas possible de faire abstraction de ces derniers lorsqu’il s’agit de solutionner des
difficultés d’apprentissage.

Des hypnologues en activité partage ce même constat théorique. Le mal-être est le premier motif de consultation, les difficultés d’étude n’en sont qu’un symptôme. L’insécurité intérieure ressenti par un jeune, quelque soit le motif, rejailli souvent sur l’apprentissage scolaire, entraînant difficultés et parfois échec scolaire.

Tous ces professionnels s’accordent, qu’une démarche hypnotique s’inscrivant d’abord dans un travail de renforcement du moi, de confiance et d’estime de soi, ainsi qu’un futur imaginé motivant entraîne une amélioration des apprentissages.

Au point de conclure que :

« L’hypnose permet donc, en améliorant les troubles…, souvent surajoutés aux
troubles des apprentissages, de faciliter les apprentissages et la réussite scolaire de
l’enfant, mais également ses relations sociales et intrafamiliales ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.