Harcèlement chez les ados : aider les victimes à se reconstruire avec l’hypnose

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Sophie DANA en 2018

Harcèlement chez les ados : aider les victimes à se reconstruire avec l’hypnose

Tout au long de notre vie, on accumule des relations, sans nécessairement faire de
distinction entre les bonnes et les mauvaises.
Certaines évoluent de façon positive alors que d’autres se transforment indépendamment de
notre volonté, en relations destructrices.
Mais, à l’adolescence, on ne perçoit pas tout de suite la « valeur » d’une relation ; on en a
peut-être une vague intuition, mais c’est tout.
Alors, quand on entre dans une relation toxique, c’est vrai qu’il est difficile d’en sortir sans
conséquence ; parfois même on y reste bloqué à l’intérieur en développant souffrance et
douleur que l’on pense insurmontables.
L’hypnose nous aide à nous alléger intérieurement, à ne garder dans nos relations que les
rapports positifs.
Si notre disposition psychique, physique et émotionnelle indique que des rapports peu
nourrissants, ou mêmes toxiques ont pris le dessus dans notre espace vital, l’hypnose nous
aide à faire le tri dans ces relations réelles ou virtuelles qui mettent l’individu en souffrance et
en détresse émotionnelle.

Chaque individu a en lui deux parties inhérentes, « son esprit » c’est-à-dire la
perception apparente consciente ou non qu’il a de lui, et « la vraie nature de son esprit ».
Pour employer une image, on pourrait faire la distinction entre les nuages et le ciel, les
nuages étant l’esprit ordinaire, changeant (pensées, émotions) et le ciel représentant la
nature infinie de notre esprit.

Des émotions telles que la peur, la colère, la jalousie, les désirs obsessifs, l’orgueil et bien
d’autres sont les conséquences masquées de nos croyances, de nos préjugés, de nos
perceptions déformées ou erronées.

Lorsqu’on est en colère (même si on a de bonnes raisons pour cela), notre esprit ordinaire
nous empêche de voir la réalité telle qu’elle est, d’apprécier la situation à sa juste valeur et
d’agir de façon appropriée.

Dans le cas de harcèlement chez l’adolescent, on doit commencer à lui faire accepter et
comprendre, qu’il a en lui un capital, des ressources logées dans son inconscient qui vont
l’aider à changer sa vie.

Parce que si ce n’était pas le cas, quelle perspective aurait-il ? Autant oublier tout cela, parce
que si l’on pense dès le départ que l’on ne possède pas les moyens de changer notre vie, le
problème ne se pose plus pour nous.

L’hypnose lui permettra l’accès à ce potentiel de vie qui est en lui et le guidera pour l’utiliser
pleinement et sciemment.

Elle libèrera son esprit des résidus des relations qui se sont accrochés à lui et en lui
(commentaires blessants, jugements négatifs, intimidation…) et viendra renforcer ses
certitudes quant à ceux ou celles dont il veut s’entourer et le reprogrammera à agir
adéquatement dans le respect de lui-même.

L’hypnose permet de se retrouver, de se reconnecter à ses référents, à ses valeurs.
Si certains pensent que l’hypnose est un substitut, en réalité, il serait plutôt un
accompagnement pour une meilleure guérison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.