ENDOMETRIOSE, cheminer vers un mieux-être grâce à l’hypnose

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Sophie Lorine en 2020

ENDOMETRIOSE, cheminer vers un mieux-être grâce à l’hypnose

ENDOMETRIOSE, cheminer vers un mieux-être grâce à l’hypnose

Cette pathologie féminine touche la femme au plus profond d’elle-même, dans son intimité créatrice, son utérus. Elle est à l’origine de multiples maux physiques et psychologiques.

La muqueuse de l’utérus, endomètre, se désagrège chaque mois et surviennent alors les règles.
Quand tout se passe bien, le processus s’effectue naturellement sans douleurs. Sauf pour 10 à 15 % des femmes chez qui des particules d’endomètre partent migrer un peu partout dans la cavité abdominale et même au-delà dans les formes les plus sévères.

Cette pathologie bénigne se manifeste principalement par l’apparition de fortes douleurs que les femmes peuvent ressentir lors des menstruations, lors des rapports sexuels ou parfois même à n’importe quel moment du cycle. Ces douleurs sont principalement dues à la prolifération de cellules semblables à celles de l’endomètre qui se mettent à saigner à chaque cycle quelle que soit leur localisation. Ne trouvant pas d’issue pour s’écouler hors du corps, elles sont à l’origine de tissu cicatriciel, d’adhérences multiples, de kystes et de nodules… L’abdomen devient alors un terrain totalement enflammé, générateur de douleurs, d’inconfort et d’une souffrance psychologique ayant des répercussions dans la vie des femmes, sur les plans professionnels, conjugaux et sociaux.

Les douleurs ne sont pas les seules conséquences de la maladie. En effet, les lésions d’endométriose créent bien souvent un terrain défavorable à la fertilité. 30 à 40 % des femmes atteintes ont des difficultés à concevoir un enfant. La PMA peut apporter une solution.

Face à ces douleurs physiques et psychiques, l’hypnose peut faire des « miracles », que ce soit pour aider la femme à gérer et diminuer sa perception de la douleur ou pour mieux appréhender les émotions négatives liées à la pathologie. L’hypnose est également un allié de taille pour le suivi des personnes en parcours de PMA, permettant d’apporter un lâcher-prise bien souvent nécessaire à la réussite.

Les personnes sujettes à une pathologie inflammatoire et douloureuse chronique peuvent obtenir de nombreux bienfaits grâce à un travail hypnotique. La douleur chronique se trouve être malheureusement le terreau parfait du développement d’une hypnose négative au quotidien, 2/3 de la perception de la douleur étant liés aux souvenirs et à l’anticipation de celle-ci.

Dans un premier temps, un travail en hypnoanalgésie permettra aux femmes de retrouver un apaisement. Ayant obtenu un état de détente et d’apaisement suffisant, le principal travail d’acceptation de la maladie peut ensuite débuter, toujours en suivant le rythme et la demande de la patiente. Il est important d’instaurer un climat de confiance, soutenant et bienveillant afin de permettre aux femmes de rétablir un dialogue avec cet organe bien souvent mal-aimé. Ainsi l’hypnose permet d’aider la femme à faire le chemin nécessaire pour aller écouter de manière apaisée les messages profonds de cette « mal a dit » de l’intime. D’une acceptation apaisée pourra naitre un chemin vers le mieux-être, vers le rétablissement d’un dialogue constructif, d’une souplesse, d’une fluidité et d’une mobilité retrouvés dans un corps anciennement figé, blessé et meurtri.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.