Deuil périnatal et accompagnement par l’hypnose en milieu hospitalier

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Elsa JOURNOUD en 2021

Deuil périnatal et accompagnement par l’hypnose en milieu hospitalier

Le deuil périnatal est celui des parents dont l’enfant meurt au cours de la grossesse ou
dans les sept jours qui suivent la naissance, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.
Ce deuil, encore tabou dans nos sociétés, touche pourtant de nombreuses familles. En Europe,
environ une femme sur cinquante y sera en effet confrontée au cours de sa vie.
J’ai choisi d’orienter mon mémoire sur ce sujet afin de proposer un accompagnement
différent aux couples vivants cette situation.
Actuellement, la prise en charge reste majoritairement médicale. Dans les jours suivants la
naissance de leur bébé, ces couples sont livrés à eux même et avec leur lot d’émotions et de
répercussions qui peuvent être présentes. En effet, ces émotions intenses peuvent avoir des
répercussions sur la vie personnelle et professionnelle des parents de manière importantes et
multiples. En voici quelques exemples : Dépression, insomnie chronique, répercussion sur la
santé, infertilité, séparation, inhibition de l’attachement par peur d’une nouvelle perte,
répercussion sur les grossesses suivantes …
L’objectif de ce mémoire est de comprendre plus particulièrement les enjeux présents
autour de ces grossesses interrompues, découvrir les grands axes des pratiques déjà employées
et ainsi pouvoir proposer un accompagnement différent et particulier pour chaque couple.
Accompagnement qui peut être proposé pour des motifs différents, tel que la gestion de la
douleur, la gestion émotionnelle et la libération de certaines émotions. Et ce à chaque étape de
la prise en charge hospitalière, dès l’annonce du diagnostic jusqu’à l’ « après naissance », en
passant par le jour de l’accouchement.
Accompagner dans un premier temps ces parents dans la mise en place de leur processus de
deuil, et sur un délai plus lointain, proposer un accompagnement adapté aux couples en fonction
de leurs objectifs de l’instant
Certains des objectifs cités sont par exemple : Diminuer les cauchemars, gagner en soulagement
et apaisement, enlever la culpabilité, pouvoir être « plus sereine » pour une future grossesse…
L’intérêt est de proposer un axe d’accompagnement et une orientation spécifique, en
gardant à l’esprit que chaque individu et chaque couple présente lui-même ses spécificités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.