De l’hypnose dans la prise en charge des angoisses sévères et des phobies périinterventionnelles

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Patrick AVARGUES en 2018

De l’hypnose dans la prise en charge des angoisses sévères et des phobies périinterventionnelles

De l’hypnose dans la prise en charge des angoisses sévères et des phobies
périinterventionnelles

L’éventualité de de soins médicaux ou d’une intervention chirurgicale est porteuse de stress. Dans une certaine mesure, l’anxiété légère est bénéfique à la gestion de ce stress, quand elle devient importante, il convient de la prendre en charge en raison de ses conséquences postopératoires néfastes. Ce rôle incombe à l’anesthésiste. Parmi les sujets hyper anxieux se trouvent des sujets phobiques qui ne sont pas actuellement détectés de manière spécifique.
Nous avons demandé à 413 clients devant être opérés de remplir un questionnaire portant sur angoisse et phobies. La proportion de sujets phobiques était de 16.75% dont une proportiont de sujets présentant des phobies médicales de 55.22%. Le niveau d’angoisse et le désir d’information des sujets phobiques était supérieur à celui des autres clients. Plus de la moitié des phobiques détectés ont une phobie périinterventionnelle, ils sont plus anxieux que les clients des phobies simples non médicales.

La proportion de sujets phobiques trouvés dans notre étude justifie de leur détection systématique pour une prise en charge spécifique pluridisciplinaire comprenant l’hypnose thérapeutique préopératoire. Souvent le délai de prise en charge pour l’hypnotherapeute est inférieur à une semaine. À notre sens trop court pour envisager une traitement radical de la phobie efficace à coup sûr. Nous relatons le cas de trois clients que nous avons pris en charge quelques jours avant l’intervention avec un protocole spécifique, dit de « sauvetage » en une seule séance.

L’objectif de cette séance était d’apporter au client des outils d’auto hypnose lui permettant de faire seul face à ses phobies (angoisses). De restaurer une confiance en soi favorable à la
consolidation du désir de se faire opérer grâce à des métaphores standardisées. Et de lui proposer une confrontation « encadrée » à cette phobie. Et ainsi de l’aider à lutter contre les mécanismes d’évitement spécifiques de cette pathologie.

Pour ces trois clients l’intervention et les suites se sont passées dans de bonnes conditions, sans épisode d’angoisse. Ceci nous encourage à poursuivre la détection et la réalisation une séance d’hypnose spécifique quand le délai ne permet pas d’assurer une thérapie radicale de la phobie.

Les trois clients ont demandé la poursuite du traitement pour d’autres sujets que la phobie qui ne représentait plus un problème pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.