Autohypnose et le désir de maternité avec le Sopk

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Odile Vespa en 2019

Autohypnose et le désir de maternité avec le Sopk

Le syndrome des ovaires polykystiques est une pathologie endocrinienne. On l’appelle également syndrome de Stein-Leventhal du nom des deux médecins qui l’ont décrit pour la première fois en 1935. Le SOPK entraine une absence d’ovulation donc une impossibilité de tomber enceinte. 50% des femmes touchées par le SOPK ont une infertilité primaire, et 25% une infertilité secondaire. Le SOPK est ainsi à l’origine de plus de 70 % des infertilités par anovulation. L’infertilité est donc fréquente, mais pas systématique.Le SPOK, l’un des troubles hormonales les plus fréquents chez les femmes, cela proviendrait d’une exposition avant la naissance à un facteur de croissance l’hormone anti-mullërienne.

Une femme sur quatre ou sur six selon certains articles est touchée par le SPOK. C’est un excès d’hormones androgènes et des cycles menstruels irréguliers et parfois sans ovulation. C’est la première cause d’infertilité chez les femmes.Selon les chercheurs, l’hormone anti-mullërienne semble provoquer une sur-stimulation d’un ensemble de cellules dans le cerveau,qui sont directement impliquées dans la gestion des taux de testostérone,ce qui conduit à l’augmentation de cette hormone dans le sang et l’utérus.L’hormone prénatale anti-Müllérien surélevée reprogramme le fœtus et provoque le syndrome des ovaires polykystiques à l’âge adulte.La plupart des femmes atteintes de SOPK présentent des taux plus élevés d’hormone lutéinisante en circulation, suggérant une libération accrue de l’hormone de libération de la gonadotrophine (GnRH) et d’hormone anti-Müllérienne (AMH) par rapport aux femmes non touchées par ce syndrome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.