Après l’inceste: se reconstruire grâce à l’hypnose

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie.

Voici la synthèse du mémoire réalisé par Nadia Le Masle en 2020

Après l’inceste: se reconstruire grâce à l’hypnose

Ce mémoire à pour objectif de démontrer en quoi l’hypnose est un outil thérapeutique efficace pour des sujets ayant subi un inceste.

En tout premier lieu, il s’agit d’apporter une définition de l’inceste, l’abus physique et moral et aussi, plus sournoise et aux contours plus flous, la relation incestuelle qui est tout aussi conséquente. Nous verrons que, statiquement, il y a fort à penser qu’un hypnothérapeute soit régulièrement confronté à ce type de traumatisme, qu’il soit explicitement dit ou pas, tant les chiffres sont vertigineux.

Nous verrons qu’il est aussi nécessaire de comprendre ce que traversent les victimes d’inceste, à commencer par ce qui se passe dans leur esprit au moment de la violation ; l’effraction traumatique et ses conséquences à court et à long terme. A travers cette explication nous verrons comment l’hypnose peut être efficace en constatant combien la mémoire traumatique s’ inscrit dans l’inconscient. Allant de l’amnésie totale ou partielle, de symptômes psychiques, physiques à des comportements à risque ou une attitude d’inhibition, le spectre des conséquences est large et influe durant de nombreuses années car, également par un système d’omerta bien rodé, ces victimes sont enfermées dans le silence.

Se reconstruire après un inceste s’avère être un processus long et difficile. D’une part du fait que l’offre d’un suivi thérapeutique complet et dédié s’avère exceptionnel et à quoi s’ajoute le manque de formation des professionnels de santé dans la détection de ce type de traumatisme.
Ce mémoire recense différentes approches thérapeutiques et démontre en quoi elles sont utiles. Toutefois chaque sujet et chaque cas étant différents nous constaterons qu’elles ont parfois parfois leurs limites et inconvénients. Que ce soit par une psychanalyse, une thérapie comportementale, de l’hypnothérapie ou toute autre méthode, on comprend que dans le cadre de l’inceste le recours à la thérapie multidisciplinaire sur la base d’un cadre collaboratif offrirait un véritable suivi à chaque étape de la reconstruction.

Le parcours thérapeutique qui est décliné dans ce document est un processus qui se fait par palier dans ce sens où la personne a besoin d’un temps d’assimilation à chaque étape franchie : se reconnecter à son histoire, son corps, son identité, libérer sa parole, se détacher de ses attentes familiales, retrouver son estime de soi, faire ses propres chemins de vie…

Le chapitre des leviers thérapeutiques permet de mieux cerner les enjeux et croyances d’un sujet dans sa démarche de reconstruction.

Enfin,ce mémoire présente un protocole spécifiquement élaboré à partir d’un cas concret de vécu d’inceste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.